La Ligue des Noirs du Québec fixe sa position pour l’histoire et les propos racistes de Donald Trump

En cette journée Martin Luther King, il incombe à la Ligue des Noirs du Québec de prendre position face aux propos racistes de Donald Trump contre les Haïtiens, les Africains et les Salvadoriens. Donald Trump est un ignorant de l’histoire ancienne et contemporaine de son pays. Il ignore que les affranchis (environ 1500), connus sous le nom de « chasseurs volontaires », sont venus de Saint Domingue, la future Haïti, et ont participé à la bataille de Savannah en Géorgie, bataille ayant conduit à l’indépendance des États-Unis.

Quand Donald Trump parle d’immigrants pouvant apporter une contribution, il ignore le fait que cette race d’immigrants qu’il considère indésirables a apporté une contribution majeure dans le domaine de la santé aux États-Unis comme médecins, infirmiers, et dans la force ouvrière et productrice contribuant ainsi à l’économie des États-Unis.

La franchise ouverte et brutale de Donald Trump doit nous faire réaliser la violence du pouvoir qui ostracise et exclut toute une communauté en raison de la race et de la couleur. Nous estimons qu’un président des États-Unis, nonobstant ses sentiments personnels, n’a pas le droit de se comporter comme un leader du Ku Klux Klan en raison des exigences et des responsabilités de son rang.

Il demeure que les pays occidentaux qui se sont épanouis sur les fondements de l’esclavage, de l’exploitation éhontée de l’homme par l’homme, sans réparation aucune, doivent assurer leurs responsabilités dans la misère de ces peuples aujourd’hui décriés par Donald Trump.
Donald Trump n’en est pas à ses premières sorties agressives contre l’Afrique. La politique esclavagiste des États-Unis a coûté la vie à plus de 200 millions d’Africains naufragés dans le Passage du Milieu, ce qui constitue un crime contre l’humanité. Donald Trump, à sa manière, perpétue ce crime contre la communauté noire. Les Nations Unies ont déclaré le genocide des africains et autres crimes commis par l’occident Un Crime contre l’Humanité.

Donald Trump peut-il ignorer l’occupation américaine d’Haïti? Ignore-t-il qu’au département d’État il y a un bureau sur Haïti toujours manipulé et occupé en fait par les États-Unis? Le Président Clinton n’avait-il pas dit qu’Haïti est l’arrière cour des États-Unis?
Nous demandons au Gouvernement Canadien, une fois de plus, de ne pas rester indifférent à cette tragédie humaine, en accordant une amnistie aux naufragés de Donald Trump à l’exemple des gouvernements de Pierre Elliot Trudeau et de Brian Mulroney.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *